Les inévitables faux destinés à tromper les collectionneurs ! Qu'ils soient maquillés par des patines artificielles (Magnence), vendus avec de mauvaises photos ou rencontrés dans des lots, ces faux sont extrêmement variés dans leur fabrication. Le métal est soit du plomb ou de l'étain, soit du cuivre, soit encore du laiton plus facile à travailler. Certains sont frappés, d'autres sont coulés. Bref, une vraie plaie !


Gens PLAUTIA

GALBA

VESPASIEN

COMMODE

AURELIEN

VABALATH

SEVERINE (Siscia)

TACITE

PROBUS

NUMERIEN (denier)

DIOCLETIEN

MAGNENCE (Siscia)